UniFR Logo
    Modules > Être prisonnier en Grèce classique et hellénistique > Des prisonniers torturés et exécutés > Les massacres collectifs

    Méthode de mise à mort collective : crucifixion

    La crucifixion – qui fait porter le poids du corps sur les bras et la cage thoracique, relevait du même principe que l’exposition mais la mort était rapide : les crucifiés mouraient par asphyxie progressive, tous les muscles se tétanisant. Dès l’époque hellénistique, peut-être sous l’influence des Carthaginois et des Orientaux, la mise en croix de prisonniers en nombre important est attestée : ainsi Alexandre, lorsqu’il s’empara de Tyr après un siège extrêmement difficile, fit crucifier 2000 hommes.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse