UniFR Logo
    Modules > Être prisonnier en Grèce classique et hellénistique > Des prisonniers torturés et exécutés > Les massacres collectifs

    Méthodes de mise à mort collectives : noyade, lapidation, exposition

    Comment mettre à mort en peu de temps et sans trop d’effort des centaines ou des milliers de captifs ? Les prisonniers sacrilèges étaient parfois noyés ou jetés du haut d’une falaise afin d’éviter la souillure qu’aurait représenté leur sang. D'autres prisonniers furent lapidé.s
    Quelques supplices appliqués à des groupes de prisonniers pouvaient avoir une issue fatale : il en était ainsi de l’exposition publique assortie de l’interdiction de porter secours aux condamnés, qui étaient attachés à une pièce de bois par des liens ou des clous. Les victimes mouraient de faim et de soif dans une lente agonie, après plusieurs jours ou semaines d’exposition.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse