UniFR Logo
    Modules > Religions grecque et romaine : notions et méthodes > Polythéisme et anthropomorphisme > Le mécanisme de l’"interprétation" (interpretatio)

    Syncrétisme

    D’un emploi rarissime en grec, ce mot signifie au départ le fait d’une « alliance à la crétoise ». C’est à la fin du XIXe siècle qu’il fait son apparition dans la terminologie de l’histoire des religions pour désigner la fusion de divinités issues de religions distinctes ou des recouvrements entre divinités à l’intérieur d’un même système religieux. L’usage du terme s’est tellement répandu qu’il en est venu à qualifier tout espèce de rapprochement entre religions, voire entre composantes d’une même religion, quels qu’en soient le processus, la nature, l’ampleur, la portée, les résultats. « Qui trop embrasse mal étreint » dit-on : c’est le cas de la notion de « syncrétisme » que son large champ d’application a rendue quasiment inopérante.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse