UniFR Logo
    Modules > Femmes et vie publique à l'époque hellénistique > En public, au service des royaumes et des cités > Bienfaitrices civiques

    Le document

    Référence: IG XII 7, 36 = A. Bielman, Retour à la liberté. Libération et sauvetage des prisonniers en Grèce ancienne, Paris, 1994, n° 39.

    Description : Deux fragments disjoints d'une stèle de calcaire gris veiné de blanc. Ils ont été retrouvés à Aigialé, sur l'île d'Amorgos dans les Cyclades, et datent de la fin du IIIe-début du IIe siècle av. J.-C.

    "Il a plu au Conseil et au peuple. Epigonos fils d'Epigonos a fait la proposition suivante, alors que Nikion fils de Philokratos était épistate : attendu que les citoyens qui sont arrivés rapportent que Timessa, l'une de nos concitoyennes, se montre dévouée envers notre cité, qu'elle agit de son mieux pour le bien des citoyens qui s'adressent à elle et qu'à titre public, elle prodigue à la cité tous les [bienfaits] possibles. Lorsqu'un malheur affecta [notre cité], (Timessa) s'employa à sauver, dans la mesure du possible, tous les citoyens qui avaient été enlevés. En conséquence, plaise au Conseil et au peuple de décerner l'éloge à T[i]messa et de la couronner d'une couronne de feuillage pour l'attitude qu'elle adopte à l'égard de notre peuple. Qu'on lui accorde la proédrie à la fête des Itonia ainsi qu'à toutes les autres manifestations organisées par la cité. Que l'on fasse la proclamation de sa couronne à la fête des Itonia en même temps que les autres [couronnes - - -]."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse