UniFR Logo
    Modules > Femmes et vie publique à l'époque hellénistique > En public, au service des royaumes et des cités > Le rôle public des reines

    Le document

    Référence: A. Bielman, Femmes en public dans le monde hellénistique, Paris, 2002, n° 6.

    Description: Stèle de marbre blanc, brisée en six morceaux. Elle provient d'Eriza, en Carie (sud de la Turquie) et date de 193 av. J.-C.

    Contexte: Cet édit royal émane du monarque séleucide Antiochos III (242-187 av. J.-C.). Le document vise à jeter les bases du culte de la reine Laodice V, épouse d'Antiochos, dans le royaume séleucide. Il est adressé à Anaximbrotos, gouverneur de la satrapie de Carie. Deux autres versions de l'édit, retrouvées en Iran faisaient connaître les volontés d’Antiochos dans d’autres parties du royaume. On peut dater l'édit du printemps 193 av. J.-C. Laodice, épouse d'Antiochios III, porte le numéro III chez certains auteurs et le chiffre V chez d'autres, notamment D. Ogden, Polygamy, Prostitutes and Death. The Hellenistic Dynasties, Londres, 1999.

    "Le roi Antiochos à Anaximbrotos, salut. Nous voulons accroître autant que possible les honneurs rendus à notre soeur la reine Laodice et nous estimons que cela nous est très nécessaire, non seulement parce qu’elle vit à nos côtés avec tendresse et sollicitude, mais encore parce qu’elle est pieuse envers la divinité et aussi parce que nous accomplissons avec affection tout ce qu’il est convenable et juste qu’elle obtienne de nous. Nous décidons en particulier que, de même que des grands-prêtres de notre culte sont nommés dans le royaume, seront instituées dans les mêmes lieux des grandes-prêtresses attachées au culte (de Laodice) ; elles porteront des couronnes d’or à son effigie et leur nom sera inscrit dans les contrats à la suite des grands-prêtres de nos ancêtres et des nôtres."
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse