UniFR Logo
    Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > L'entrée dans la communauté > Rites d'agrégation à la communauté

    Bulla

    Description

    Contenu

    Statue en bronze (premier quart du Ier s. av. J.-C.).
    Paris, Louvre MNB br. 17
    © I. Villeveygoux

    Un jeune garçon, debout, vêtu de la toga praetexta, porte autour du cou une grosse bulla.

    Les Romains aimaient raconter que l' usage de la bulla remontait aux Etrusques. Le premier, Tarquin l'Ancien aurait offert une bulle d'or à son fils pour le récompenser d'avoir tué un ennemi alors qu'il n'avait que 14 ans. La bulla serait donc à l'origine un symbole de prouesses militaires et de virilité, ce qui explique que seuls les garçons en détenaient. Certains disaient même qu'à l'origine seuls les enfants des sénateurs et des chevaliers pouvaient en porter, les plébéiens n'ayant droit qu'à un collier en cuir.
    De nombreux documents montrent de jeunes Romains avec cette bulla dont le port marquait à la fois l'inscription sociale de l'enfant (son appartenance à une élite) et son sexe (seuls les garçons en portent).

    En savoir plus :
    H. R. Goette, Die Bulla, Bonner Jahrbücher, 186, 1986, 133-164.
    V. Dasen, Les amulettes d'enfants dans le monde gréco-romain, Latomus, 62, 2003, 275-289.
    ead., Protéger l'enfant : amulettes et crepundia, in D. Gourevitch, A. Moirin, N. Rouquet (dir.), Maternité et petite enfance dans l’Antiquité romaine. Catalogue de l’exposition, Bourges, Museum d’histoire naturelle, 6 novembre 2003- 28 mars 2004, Bourges, 2003, 172-177.
    ead., Amulettes et pratiques magiques, in G. Coulon, V. Dasen, Dossier L'enfant en Gaule romaine, L’Archéologue, 75, 2004, 12-13.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse