UniFR Logo
    Modules > Numismatique > Introduction > La pièce de monnaie en tant que source historique

    Les découvertes de stocks monétaires: un miroir des événements politiques

    Description

    Contenu

    En temps de guerre, les hommes mettent en sécurité leurs économies en les déposant dans une jarre en argile ou dans un autre récipient et en les enterrant. Certains propriétaires, en raison de la tournure prise par les événements, ne pouvaient plus déterrer leur trésor, soit parce qu'ils étaient morts ou avaient oublié le lieu de la cachette, soit parce qu'un retour n'était plus possible. C'est pourquoi l'hypothèse selon laquelle des troubles intérieurs ont frappé une région, si un nombre particulièrement élevé de réserves monétaires y est référencé, paraît logique. Une confirmation de cette théorie se retrouve, par exemple, dans l'aperçu des stocks découverts en Italie, tel que M. Crawford l'a élaboré. Le classement chronologique et numérique des trouvailles établit les parallèles suivants avec l'histoire politique de Rome :
    1. L'augmentation vertigineuse des années 218-201 s'explique par l'occupation de l'Italie par les troupes du général carthaginois Hannibal.
    2. Les pics des années 90 et 70 vont de pair avec la guerre sociale (91-88 av. J.-C.), la guerre civile entre Sylla, Marius et Cinna (83-81 av. J.-C.) et le soulèvement des esclaves mené par Spartacus (71/70 av. J.-C.).
    3. Les hautes valeurs des années 50 à 36 correspondent à la période des guerres civiles entre César et Pompée, entre les assassins de César, Octave et Antoine, ainsi qu'entre ces deux derniers finalement.

     

    description de l'image

     

    Schéma d'après : M.-H. Crawford, "Coin Hoards and the Pattern of Violence in the Late Republic", PBSR, 37, 1969, p. 79.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse