UniFR Logo
    Modules > Epigraphie latine > Avancés

    Jusqu'au IVe siècle après J.-C.

    C'est à la tête de ce territoire que la cité d'Avenches connut son âge d'or. Vespasien et Titus entourèrent à leurs frais la ville d'une muraille monumentale qui n'avait pas moins de 5,5 km de pourtour. L'amphithéâtre date peut-être de cette époque. Des thermes furent construits. Peu après, sous Trajan (98-117 ap. J.-C.), furent élevés le temple du Cigognier et le théâtre. Avenches devint une vraie cité romaine, alors que ses habitants, sans y voir de contradiction, portaient des noms celtes et adoraient leurs dieux locaux aux côtés des dieux romains.

    Dès la seconde moitié du IIIe et au IVe siècle, Avenches connut un repli: une partie des habitants se réfugièrent sur la colline où se trouve l'actuelle Avenches, d'autres seraient retournés sur le site primitif, au Bois de Châtel, où fut édifié un rempart. Une grande partie de la population quitta la ville qui devenait probablement difficile à approvisionner en raison des raids germaniques. Un texte tardif du VIIe siècle parle de la prise d'Avenches par les Alamans: selon la toute récente étude de J. Favrod, cet épisode se situe autour de l'an 275 ap. J.-C. Avenches se remit lentement de cet incident. Cependant, même si la ville diminuait de taille, elle restait un centre important. Avenches témoigne ainsi de la diffusion du christianisme en Helvétie: deux verres portant des symboles chrétiens y ont été découverts; ils datent peut-être de la fin du IVe s.
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse