UniFR Logo
    Modules > Démocratie grecque > La naissance de la démocratie athénienne

    La réforme de Clisthène (~508/7)

    Solon ne réussit pas à écarter entièrement le spectre de la guerre civile. Trois factions se disputaient le pouvoir: les gens de la côte (Paralie), qui avaient à leur tête un Alcméonide, Mégaclès, les gens de la plaine, qui favorisaient l'oligarchie, et les gens de la montagne (Diakrioi), à la tête desquels était Pisistrate, qui passait pour le plus dévoué à la cause du peuple. Pisistrate s'empara du pouvoir et établit la tyrannie. En dépit du mauvais souvenir que les Athéniens gardèrent de la fin de la tyrannie, après la mort de Pisistrate, la cité fut prospère à cette époque et elle connut un réel essor sur le plan culturel. On attribue aux Pisistratides la fixation du texte d'Homère et les tyrans attirèrent à Athènes des poètes comme Anacréon de Téos, qui avait vécu à la cour de Polycrate, et Simonide de Céos. Mais c'est une Athènes démocratique qui affrontera les Perses à Marathon et à Salamine.

    Les auteurs anciens donnent des explications peu plausibles des intentions de Clisthène. Grâce aux inscriptions, on peut reconstituer avec une assez grande précision la carte politique de l'Attique. Elle nous éclaire sur les objectifs du réformateur. On peut schématiser comme suit le regroupement des dèmes en tribus :

    I
    II
    III
    IV
    V
    VI
    VI
    VIII
    IV
    X
    Ville (astu)                    
    Mésogée                    
    Côte (paralie)                    

    En mêlant les uns aux autres, à l'intérieur de chaque tribu, des citoyens habitant des dèmes provenant des trois régions rivales de l'Attique, ville, Paralie, Mésogée, Clisthène prévenait le retour des factions qui s'étaient affrontées auparavant.
    Les tribus servent de cadre à la vie politique, en fournissant au Conseil les prytanies. Un grand nombre de magistrats, élus ou tirés au sort, sont choisis à raison de un par tribu. L'année civile est divisée en prytanies de ± 36 jours chacune. La prytanie est le laps de temps pendant laquelle une des tribus est prytane. Les prytanes forment un Ratausschuß, selon un système de rotation.
    La tribu sert aussi de cadre à la vie militaire : les tribus (phylai) sont aussi des bataillons ayant à leur tête des magistrats militaires (stratèges, taxiarques).



    Bibliographie pour la fiche
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse