UniFR Logo
    Modules > Sources écrites de l'Egypte ancienne > Textes religieux : le contact des hommes avec les dieux

    Guides de l'au-delà

    Le livre de l'espace caché. L'emplacement des puissances et des dieux, des ombres et des défunts et ce que l'on y fait. (titre de l'Amdouat)

    Les rois du Nouvel Empire se sont fait enterrer à Thèbes, dans de grandes tombes creusées dans le rocher d'une vallée désertique sur la rive ouest de cette ville. Les temples destinés à leur culte funéraire se situaient à quelque distance en bordure de la terre cultivée.
    Un ensemble de compositions funéraires destinées spécifiquement aux rois ornaient les murs des tombes. Il s'agit de guides de l'au-delà qui permettent au défunt de connaître les conditions géographiques de l'autre-monde. Le répertoire de ces guides s'est agrandi et diversifié au cours du Nouvel Empire. Toutes ces compostitions associent étroitement textes et images.
    Le parcours nocturne du soleil constitue généralement le thème central de ces guides de l'au-delà. Ce parcours à travers le monde invisible est décrit de la manière la plus détaillée dans la plus ancienne de ces compositions: l'Amdouat, litt. 'Le livre de ce qui est dans l'au-delà'. Selon la cosmologie égyptienne en effet, après avoir traversé le ciel d'est en ouest durant la journée, le soleil parcourt le monde inférieur durant la nuit. L'Amdouat retrace ce voyage nocture, durant lequel le dieu solaire et créateur Rê navigue dans sa barque. La traversée nocturne est structurée en douze sections qui correspondent aux douze heures de la nuit et qui sont séparées par des portes. Rê y rencontre d'abord les morts qui séjournent dans l'au-delà, il leur parle, leur assigne des terrains pour leur subsistance et les réconforte. Au plus profond de la nuit et du monde souterrain, Rê rencontre le roi de l'autre monde Osiris. Le texte mentionne le moment mystique de l'union d'Osiris et de Rê, une union dont chacun des dieux tire la capacité de survivre, de se régénérer. Mais cette renaissance est aussi le moment du plus grand danger : l'existence est constamment menacée par une force destructrice qui est personnifiée sous la forme d'un grand serpent qui s'appelle Apophis. Il doit être annihilé par Rê qui est assisté de tous les dieux du panthéon. Chaque nuit, Apophis est vaincu au cours d'un difficile combat, mais il n'est jamais exterminé ; cette force négative fait partie intégrante de la création. Après cette épreuve, la renaissance du soleil à l'est du ciel se prépare : accompagné de tous les défunts, Rê traverse le corps d'un serpent bénéfique, où il se régénère. À l'intérieur de ce serpent, le temps se renverse, le vieillard devient enfant. En tant que scarabée, symbole du soleil rajeuni, Rê sort de la bouche du serpent, prêt à réapparaître sur la terre des vivants. Le cercle est clos, une nouvelle journée commence, la création continue.
    Inscrit sur les parois de sa tombe, l'Amdouat cherche à intégrer le roi défunt dans les mouvements cosmiques, dans le mouvement de la régénérescence permanente. La connaissance de cette composition lui permet de s'unir à Rê et à Osiris, d'être régénéré lui-même et de trouver une place parmi les habitants de l'autre monde.



    Notes


    Liens


    Bibliographie pour la fiche
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse