UniFR Logo
    Modules > Guerre sur terre et sur mer aux époques classique et hellénistique > Période classique

    L'hoplite grec

    "Les Perses n'étaient inférieurs ni en courage ni en force, mais, en même temps que d'un armement solide, ils manquaient d'instruction militaire et n'égalaient pas leurs adversaires en habileté tactique; […] La cause, pour eux, d'un très grand désavantage était la nature de leur équipement, qui ne comportait pas d'armure protectrice; c'étaient des soldats armés à la légère luttant contre des hoplites." Hérodote, Histoires, IX, 62-63

    L’hoplite est le soldat par excellence de la Grèce archaïque et classique. Il apparaît progressivement à partir du VIIIe siècle. L’équipement de l’hoplite, très caractéristique, se diffuse rapidement en Grèce et même au delà. Il comprend principalement un boulier rond (hoplon) qui donne son nom à l’hoplite, un casque, quelquefois une cuirasse et des jambières, appelées cnémides. Les armes offensives sont composées d’une lance et d’une épée.
    Dans la plupart des cités, l'hoplite achète lui-même son équipement. Ceci explique la grande variété des casques et pièces de protection. Les citoyens trop pauvres pour s'équiper servent dans les troupes légères ou dans la marine comme rameurs. L'apparence générale de l’hoplite contribue au prestige du combattant individuel ou de la cité à laquelle il appartient. Il permet également d'effrayer l'adversaire.
    La genèse de l’hoplite, comme celle du combat en formation, a été très discutée durant les dernières décennies du XXe siècle. Les uns imaginent une "réforme hoplitique", au terme de laquelle l’existence d’une classe financièrement plus aisée aurait mis fin aux régimes aristocratiques ou oligarchiques et donné naissance à un corps de citoyens capables de s’armer eux-mêmes et d’influer sur le cours de la politique. D’autres voient les hoplites comme le principal appui des nouveaux régimes tyranniques installés au VIIe siècle dans quelques cités du Péloponnèse. On admet plutôt aujourd’hui le principe d’une évolution, permettant la mise au point progressive d’une panoplie appelée à connaître un succès durable. On refuse généralement de voir dans des progrès techniques, comme le bouclier rond à double préhension, la cause de l’avènement d’une catégorie particulière de soldats ou d’une tactique militaire.




    Bibliographie pour la fiche
Antiquit@s est un projet du Campus Virtuel Suisse - Contact : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse