UniFR Logo
    Modules > Guerre sur terre et sur mer aux époques classique et hellénistique > Période classique > L'infanterie légère

    Le document

    Commentaire et contexte de la source principale

    Durant la guerre du Péloponnèse, le stratège athénien Démosthénès mène une opération militaire en Etolie, région boisée et vallonnée. Il s'empare d'Aegition et subit une attaque de l'infanterie légère étolienne.

    "Mais les Étoliens, alors arrivés au secours d'Aegition, assaillaient les Athéniens et leurs alliés en dévalant des collines de tous les côtés, les criblaient de javelots, se retiraient quand l'armée athénienne fonçait sur eux et la serraient de près quand elle reculait; le combat dura longtemps ainsi, en poursuites et en replis, deux manoeuvres où les Athéniens étaient inférieurs. Tant que leurs archers eurent des traits et furent en état de les employer, alors ils tinrent bon; car les traits refoulaient les Étoliens, avec leur équipement léger. Mais lorsque, à la mort de leur chef, les archers se débandèrent et que les hommes se sentirent épuisés de soutenir depuis si longtemps le même effort, tandis que les Étoliens les pressaient et les frappaient de leurs javelots, dès lors ils s'enfuirent en déroute et, se jetant dans des ravins impraticables ou des endroits qu'ils ne connaissaient pas, ils y trouvèrent la mort; leur guide, Chromon de Messénie, avait justement été tué. Les Étoliens, à coups de javelots, en tuèrent beaucoup qu'ils prenaient sur-le-champ au cours de la déroute même, car ils étaient rapides et légèrement armés." Thucydide, Guerre du Péloponnèse, III, 97, 3-98, 23
Antiquit@s ist ein Projekt des Swiss Virtual Campus - Kontakt : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse