UniFR Logo
    Modules > Naissance et petite enfance à l'époque romaine > L'entrée dans la communauté > Rites d'agrégation à la communauté

    Lunule et clochette

    Description

    Contenu

    Amulettes d'enfant


    Lunule d'argent (h. 3,5 cm.) de la nécropole d'En Chaplix (125-130 ap. J.-C.).
    Avenches, Musée Romain, inv. 88/6842-9
    © Musée Romain d'Avenches (Photo Fibbi-Aeppli)

    Clochette en bronze avec battant en fer (h. c. 1,8 cm.) IIe siècle. J.-C. de la nécropole d'En Chaplix.
    Avenches, Musée Romain, inv. 88/6644.30
    © Musée Romain d'Avenches (Photo Archéodunum S.A. Gollion)
    .



    A côté de la bulla, l'enfant recevait aussi d'autres protections magiques, de formes et de matières diverses. Dans le monde gallo-romain, la lunule et la clochette étaient des amulettes appréciées.
    Les pendentifs en forme de croissant lunaire sont déjà attestée en Grèce dès l'époque mycénienne. On les appelle sélènis ou mèniskos, de sélèné et mènè, la lune, en latin lunula Ces bijoux devaient placer l'enfant sous la protection de la déesse Artémis (Diane) en sa qualité de protectrice de la naissance et de la croissance.
    Les clochettes ne sont pas rares dans les tombes d'enfants de Gaule romaine. Le son du bronze devait chasser les démons malfaisants.

    En savoir plus: V. Dasen, "Amulettes d'enfants dans le monde grec et romain", Latomus, 62, 2003, 275-289.
Antiquit@s ist ein Projekt des Swiss Virtual Campus - Kontakt : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse