UniFR Logo
    Module > Epigraphie latine > Avancés

    Débuts de l'Empire et Ier siècle après J.-C.

    Au début de l'Empire, une famille indigène semble particulièrement importante à Avenches: les Camilli. Leur premier représentant attesté est célèbre pour avoir fait exécuter Decimus Brutus, l'un des conjurés qui assassinèrent Jules César aux Ides de mars 44 av. J.-C. Brutus tenta de fuir la vengeance d'un lieutenant de César en empruntant la route du col de Jougne, que tenait Camillus. Un descendant des Camilli fut honoré de funérailles publiques par les Héduens et les Helvètes réunis. Un autre fut tribun d'une légion sous Claude, honneur inouï pour un individu dont la famille avait reçu la citoyenneté romaine depuis deux ou trois générations seulement. Ce sont des signes qui ne trompent pas: les Camilli devaient diriger Avenches et le territoire des Helvètes.

    En 69 éclata une terrible guerre civile dans l'Empire: Néron fut renversé par Galba, puis Galba par Othon. Les légions de Germanie se soulevèrent et proposèrent un autre candidat à l'Empire, Vitellius. De Mayence, ce dernier se fit précéder à Rome par son lieutenant Cécina qui emprunta la route la plus courte, par le Grand-Saint-Bernard. Les Helvètes, eux, avaient pris parti pour l'empereur Galba qui, à ce moment, était déjà mort mais cette nouvelle n'était pas encore parvenue à Avenches. Si Galba était soutenu par les Helvètes, c'est qu'il avait été commandant de l'armée de Germanie Supérieure et qu'il avait pu à ce titre établir des liens avec certaines cités - dont Avenches - et s'y faire des partisans. Les Helvètes levèrent une armée; elle fut écrasée. Les légions marchèrent sur Avenches. Les habitants désemparés livrèrent leur principal citoyen, Iulius Alpinus, qui fut exécuté. Pourtant la colère des soldats n'était pas assouvie: ils voulaient piller la ville. C'est alors que l'un des Avenchois les plus en vue fit un discours aux soldats où il mima le trouble avec adresse. Il éteignit la rage des soldats qui demandèrent à leur général d'épargner Avenches. La cité était sauve.
Antiquit@s ist ein Projekt des Swiss Virtual Campus - Kontakt : sandrine.codourey(at)unifr.ch & Centre NTE - Université de Fribourg - Suisse